OBOSSOU AAA, SALIFOU K, HOUNKPONOU NFM, SIDI IR, VODOUHE MV, TSHABU AGUEMON C, HOUNPKATIN BIB, HOUNSA ZAE, PERRIN R X.

1 Maternité de l’Hôpital Départemental Universitaire Borgou de Parakou
2 Maternité de l’Hôpital de la Mère et de l’Enfant Lagune de Cotonou
3 Clinique Universitaire de Gynécologie Obstétrique du Centre National Hospitalier et Universitaire Hubert Koutoukou Maga de Cotonou

RESUME
Introduction : la présentation de siège est une présentation potentiellement dystocique. Les risques de morbidité et de mortalité néonatale sont supérieurs à celle du sommet. Objectif : étudier le pronostic maternel et néonatal dans l’accouchement du siège. Cadre et méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective comparative cas-témoin allant du 1er janvier 2015 au 30 juin 2017 au Centre Hospitalier Départemental Universitaire du Borgou. Résultats : La fréquence des accouchements du siège était de 2,81%. La présentation de siège faisait courir deux fois plus de risque d’être référée que la présentation du sommet. 32,89% des cas avaient accouché par voie basse par rapport à 23,02 % des témoins avec une différence statistiquement significative entre les deux voies d’accouchements. Il y avait 2 fois plus de détresse respiratoire immédiate dans les accouchements du siège 60,5% que dans les accouchements du sommet 31,6% augmentant le transfert dans le service de néonatologie. La morbidité maternelle était essentiellement les déchirures cervicales et périnéales ; on n’avait pas noté une différence significative entre les cas et les témoins. Le pronostic fœtal était meilleur lors de l’accouchement par voie haute. Conclusion : L’accouchement du siège représente un accouchement à haut risque comparé à celui du sommet. Une attention particulière doit être accordée au dépistage des présentations de siège lors des consultations prénatales des deux derniers mois de grossesse et à l’organisation de la prise en charge de l’accouchement.
Mots clés : siège, accouchement, pronostic, Borgou, Bénin

ABSTRACT
Introduction: breech presentation is a potentially obstructed presentation. Risks of morbidity and neonatal mortality are superior to the cephalic presentation. Objective: To study maternal and neonatal prognosis in breech presentation. Methodology: This was a retrospective comparative case witness from 1 January 2015 to 30 June 2017 at the Departmental Hospital Center of Borgou. Results: the frequency of the deliveries of the breech presentation was 2,81 %. Patients with breech presentation runs two more risk of being referred that those having a cephalic presentation. 32.89% cases were delivered vaginally against 23.02 % of controls with a statistically significant difference between the two channels of delivery. There was twice more immediate respiratory distress syndrome in the deliveries of the breech presentation 60, 5 % than the cephalic deliveries 31, 6 % increasing the risk of transfer in neonatology. The maternal morbidity concerned essentially the cervical and perineal and tears, we did not note a significant difference between the cases and tired witnesses. The fetal prognosis was better during the delivery by high way. Conclusion: The breech presentation is a high risk compared to cephalic presentation. Particular attention should be given to screening breech presentation during prenatal consultations during the last two months of pregnancy and the organization of care delivery.
Keywords : Breech, childbirth, prognosis, Borgou, Bénin

EnglishFrench