CODJO LH, ADJABA P, ATIKA F, DOHOU SH, AMEGAN N, ADEBAYO A, HODONOU A, HOUNPKONOU-AHOUIGNAN F, HOUENASSI MD

1- Faculté de Médecine, Université de Parakou, Bénin
2-Faculté des Sciences de la Santé, Université d’Abomey-Calavi, Bénin
3- Centre Hospitalier Universitaire Départemental du Borgou, Bénin.

RESUME
Introduction : La prophylaxie de la maladie thromboembolique veineuse (MTEV) dont une minorité de patients bénéficie, ne respecte pas souvent les recommandations internationales. Cette étude vise à évaluer la pratique de la prévention de la MTEV en milieu hospitalier à Parakou en 2017. Méthodes : L’étude était transversale, descriptive et s’est déroulée du 15 Février 2017 au 15 Mai 2017 au Centre Hospitalier Départemental Universitaire du Borgou (CHUD-B). Pour apprécier la pratique de la thromboprophylaxie, nous avons recueilli, à partir des dossiers médicaux des patients hospitalisés durant la période d’étude, les informations suivantes relatives à la prescription de la thromboprophylaxie : la durée du traitement, les moyens utilisés et l’adéquation de la prescription avec les recommandations. Chacun de ces items était noté à partir du modèle de ESSIS et al, et la pratique était dite adéquate lorsque le score de bonne réponse obtenu était ≥85%. Les recommandations de l’American College of Chest Physicians (ACCP) sur la prise en charge de la MTEV ont été utilisées comme référence. Résultats : Au total 342 dossiers de patients hospitalisés ont été traités. La prévention a été faite chez 231(67,54%) patients. Cette prévention était plus prescrite en gynécologie. Les méthodes de prévention les plus utilisées étaient le lever précoce et des injections d’énoxaparine respectivement dans 70,15% et 26,49% des cas. Une prescription inadéquate de la prévention a été enregistrée dans 174 (75,32%) cas. Les raisons de cette inadéquation étaient l’utilisation de moyen non adapté au niveau de risque de MTEV chez 129 patients (74,14%), l’arrêt de la prophylaxie chez 38 (21,84%) et la prévention retardée chez 22(12,64%). Conclusion : La thromboprophylaxie est souvent prescrite au CHUD-B mais la qualité de cette pratique n’est souvent pas bonne. Un recyclage du personnel de même que la mise à disposition de protocoles de thromboprophylaxie s’avèrent nécessaires.
Mots clés : Maladie thromboembolique veineuse ; pratique ; prévention ; Bénin.

ABSTRACT
Introduction: The frequency and gravity of venous thromboembolic (VTE) disease are well known. The prevention of this disease, which is prescribed to few patients, doesn’t respect international standards. This study aimed at assessing the prevention’s practices of VTE disease in teaching hospital to Parakou in 2017. Methods: A transversal descriptive and analytic study has been carried out in teaching hospital of Parakou from February 15 th to May 15 th , 2017. To appreciate the VTE prophylaxis, we extracted from medical files of hospitalized patients, data on the real prescription of the prophylaxis, its duration, the methods used for the prophylaxis and their adequacy with the guidelines. Each of these items was noted according to ESSI and al. scores and the practice was said adequate when the score of good answers obtained was ≥ 85%. The American College of Chest Physicians (ACCP) guidelines on prophylaxis of VTE disease were used as reference. Results: A total of 342 medical files have been studied. The prevention has been done for 231 (67.54%) patients. This prevention was more prescribed in gynecology. The early rise and the enoxaparine injections were the methods the most used (70.15 % and 26.49 % respectively). The rate of inadequacy of this prevention was 75.32 %. The reasons of this inadequacy were the use of methods maladjusted to the level of risk for 129 patients (74.14%), the short duration of the prevention for 38 (21.84 %) and the delay of prevention for 22 (12.64%). Conclusion: Even if the thromboprophylaxis is often prescribed at the teaching hospital of Parakou, the quality of this practice is not often good. A retraining of the staff and the provision of protocols on thromboprophylaxis are necessary.
Key words: venous thromboembolic disease, practices, prevention, Benin.

EnglishFrench