MANAGEMENT OF PRESUMED PRIMARY DIGESTIVE CANCERS OF ADULTS AT THE UNIVERSITY HOSPITAL CENTER OF OUEME PLATEAU OF PORTO-NOVO

GNANGNON FHR , KPOSSOU AR, ALALADÉ M, SETO DM, GBESSI DG, IMOROU SOUAIBOU Y, LAWANI I, DOSSOU FM

1 Service de chirurgie viscérale ; Centre National Hospitalier Universitaire-Hubert Koutoukou Maga (CNHU-HKM) de Cotonou
2 Clinique Universitaire d’Hépato-gastroentérologie ; CNHU-HKM de Cotonou
3 Service de chirurgie ; Centre Hospitalier Universitaire Départemental de l’Ouémé-Plateau (CHUDOP) de Porto-Novo
.

RESUME
Introduction : La pathologie cancéreuse reste peu étudiée dans notre contexte. Objectif : Contribuer à l’amélioration de la prise en charge des cancers de l’appareil digestif au centre hospitalier universitaire et départemental de l’Ouémé-Plateau (CHUD-OP). Méthode: Il s’agissait d’une étude rétrospective et descriptive à propos des cas de cancers digestifs enregistrés dans les services de médecine interne et de chirurgie du CHUD-OP durant la période du 1 er janvier 2013 au 30 août 2017. Résultats : 106 cas étaient recensés. L’âge moyen des patients était de 48,5 ans et la sex-ratio de 2,3. Le cancer le plus fréquent était le carcinome hépato-cellulaire(CHC) avec 64,1% des cas suivi des cancers colorectaux (17,0%). La première consultation était tardive, en moyenne 4,8 mois après les premiers symptômes. L’état général des patients était fréquemment altéré : indice de performance de l’OMS égal à 3 à l’admission pour 39,6% des malades. L’alcoolo-tabagisme était le facteur de risque le plus fréquent. Seulement 11,3% des patients avaient eu une confirmation histologique : il s’agissait d’un adénocarcinome dans la plupart des cas. Le taux d’opérabilité était de 28,3%. Le taux de résécabilité était de 17,9%. Le traitement était surtout palliatif (74,5%). La mortalité était estimée à 64,2% et la médiane de survie était de 5 mois. Conclusion : La mortalité élevée des cancers digestifs dans les services de médecine interne et de chirurgie du CHUD-OP est liée au stade tardif où les patients sont vus leur prise en charge devrait être améliorée par une meilleure connaissance de cette pathologie dans notre environnement.
Mots clés: Cancers digestifs, Carcinome hépatocellulaire, Mortalité, CHUD de l’Ouémé-Plateau.

ABSTRACT
Introduction: The cancerous pathology remains relevant in our context. Objective: Contribute to the improvement of the management of digestive cancers at the Regional University Hospital of Ouémé-Plateau (CHDU-OP) Method: This is a retrospective and descriptive study about digestive cancers recorded at the Regional University Hospital of Ouémé-Plateau during a 4 years period from January 1 st 2013 to August 30 th 2017. Results: 106 cases were identified. The average age of the patients was 48.5 years and the sex ratio was 2.3. The most common localization was the liver with 64.1% of cases followed by colorectal cancer (17.0). The first consultation was late; on average 4.8 months after the first symptoms. The general condition of patients was frequently impaired: WHO performance index equal to 3 at admission for 39.6% of patients. Alcohol-smoking was the most common risk factors. Only 11.3% of patients had histological confirmation: it was an adenocarcinoma in most cases. The operability rate was 28.3%. The resection rate was 17.9%. Treatment was mostly palliative (74.5%). Mortality was estimated to 64.2% and median survival was 5 months. Conclusion: Mortality related to digestive cancers is high. It was important to know the epidemiology, to make the diagnosis and to control ongoing treatments to improve their management and thus their prognosis.
Key words: Digestive cancers, Hepatocellular carcinoma, Mortality, CHUD-Ouémé/Plateau

EnglishFrench